Le karate-Do

Le Karaté Do

Les arts martiaux perdirent leur utilité première qui était de faire la guerre. Sous l’influence du Zen, philosophie dans laquelle la recherche du moi véritable est fondamentale, les arts martiaux se sont orientés dans cette direction. En plus d’une technique de combat, ils devinrent aussi un moyen d’évolution spirituelle.
Ceci fait l’originalité et la richesse des arts martiaux japonais. On ne retrouve cette préoccupation spirituelle nulle part ailleurs dans les arts de combat. En occident par exemple la boxe ne visait pas plus qu’a inculquer quelques notions de politesse et de fair-play. En Chine, berceau originel de ce qui allait devenir plus tard le Karaté, les arts extérieurs étaient tournés vers la seule recherche d’efficacité du combat.


Ne pas avoir de haine, d’agressivité, ne pas générer de conflit mais plutôt l’apaisement.
Maître Egami disait: « Tout d’abord nous devons pratiquer le Karaté comme une technique de combat et puis nous arriverons par l’expérience et par un certain état d’âme à ouvrir des horizons Jita ittai (l’union de l’un et de l’autre) au delà du combat. » Par la voie du Karaté on cherche donc continuellement à s’améliorer.