Home Descriptif

Descriptif

L’activité physique: un allié indispensable dans la lutte contre le cancerI / Bienfaits de la pratique sportive pendant les traitements
Depuis le milieu des années 2000, de nombreux essais scientifiques ont confirmé l’intuition des fondateurs de la CAMI et leur action pionnière auprès des patients.Elles démontrent que la pratique d’une activité physique respectant des critères d’intensité, de régularité et de fréquence, et encadrée par des professionnels formés :

► Réduit significativement la fatigue
► Améliore la qualité de vie pendant les traitements
► Diminue les effets secondaires et atténue la toxicité des traitements

► Augmente le taux de survie

 

II / Bienfaits de la pratique sportive pendant la période de rémission

Des cohortes et des études prospectives effectuées sur un grand nombre de patients et sur les trois principaux cancers (les cancers du sein, du côlon et de la prostate) montrent qu’une pratique régulière d’une activité physique :

► diminue le risque de récidive de 50%
► continue de lutter contre la fatigue 

► facilite un retour à la vie sociale, familiale, et/ou professionnelle.
III / Bienfaits Psychologiques de la pratique physique et sportive

Quel que soit le moment où elle est pratiquée, pendant les traitements ou après les traitements, la pratique régulière d’une activité physique et sportive entraine de nombreux effets psychologiques positifs :

► Réappropriation du schéma corporel,
► Réconciliation avec son corps,
► Confiance retrouvée,
► Meilleure estime de soi,
► Mieux-être
► Lutte contre l’isolement créé par la maladie (pratique en groupe)

 

IV / Bienfaits de la pratique sportive en Général


De nombreuses études démontrent également l’impact préventif de la pratique d’une activité sportive régulière pour diminuer le risque de développer un cancer. C’est la raison pour laquelle la CAMI œuvre également pour une politique de santé, par la pratique sportive.

L’activité physique et sportive : seul remède démontré contre la fatigueContrairement à une idée parfois reçue, la pratique d’une activité physique et sportive (dans des conditions spécifiques d’encadrement et de pratique, telles que mises en place par la CAMI Sport et Cancer) ne rajoute pas de la fatigue à la fatigue mais permet bien de la diminuer. 

La fatigue en cancérologie (CRF : cancer related fatigue) est LE symptôme décrit par la quasi-totalité des patients qui affecte leur vie quotidienne autant, voire plus, que la douleur. 

Cette fatigue est une sensation d’épuisement persistant qui ne cède pas au repos et peut perdurer de nombreuses années après l’arrêt des traitements.
Elle est d’origine physiologique et non psychologique et a de nombreuses répercussions négatives :

 

Alteration de la qualité de vie
Diminution de l’activité physique (entrainant fonte de la masse musculaire et diminution de la résistance à la toxicité des traitements)
Facteur d’isolement et de repli sur soi
Anxiété, troubles du sommeil, dépression

Pour lutter contre ce type de fatigue, les options thérapeutiques sont limitées.


► L’activité physique a été scientifiquement reconnue comme la solution efficace pour lutter contre cette fatigue structurelle.

De nombreuses études montrent en effet une diminution significative du niveau de fatigue chez les patients porteurs d’un cancer et pratiquant une activité physique répondant à certains critères d’intensité et de fréquence.